DIY : une révolution capillaire avec des élastiques faits mains en 1 minute top chrono

Il n’y a pas longtemps, je présentais les hair-tie de twistband et tous leurs avantages ici (pas de démarcation, plus de maux de tête dus à la pression, en bref : des cheveux qui ne sont plus endommagés par des élastiques trop serrés). Certaines d’entre vous connaissaient déjà, d’autres faisaient une découverte. Mais sincèrement, à deux euros le chouchou, on réfléchit un petit moment avant d’investir. Et puis je me suis dit, pourquoi ne pas essayer de les fabriquer soi-même, ces hair-tie ?

Si vous étiez hésitante à l’idée de mettre autant de sous dans des élastiques ou si tout simplement, vous n’étiez pas convaincu : c’est le moment d’adopter ces hair-tie.

Seulement quelques centimes le chouchou personnalisable et réalisé en moins d’une minute (sans compter le temps de déplacement à la mercerie ou de livraison), ça vaut carrément le coup non ?

LE MATERIEL NECESSAIRE

matos

Il vous faudra : une paire de ciseaux, une règle, de l’élastique de la couleur de votre choix (biais ou pré-plié, voilà comment ils s’appellent) et un briquet. Vous pouvez trouver ces élastique vendus au mètre dans des merceries, (j’ai moi même acheté le mètre 1,5€) ou bien alors sur internet où vous aurez plus de choix et où les prix seront plus bas. Vous pouvez trouver des modèles super-mignons sur alittlemercerie (motif à pois, couleur satiné, à vous de fouiner 🙂 )

Pour faire un bon hair-tie, que celui-ci vous tienne bien la chevelure sans faire trop pression, il vous faudra un élastique d’au-moins 20cm. L’élastique parfait mesure 22cm de longueur et entre 1,5cm & 2cm de largeur. Pour les enfants vous pouvez-en faire de 15/16cm de longueur.

ON PASSE A l’ACTION

ETAPE 1 : Coupez l’élastique de 22cm de longueur

ETAPE 2 : Rapprochez les deux extrémités de l’élastique

ETAPE 3 : Faites un noeud

ETAPE 4 : Tirer sur le noeud vers l’extérieur pour le serrer au maximum (plus que je ne l’ai fait sur la vidéo)

ETAPE 5 : Brulez les extrémités de votre hair-tie à l’aide d’un briquet

ETAPE 6 : Montrez-moi vos créations 😀

DES CHOUCHOUS A VOLONTE & POUR TOUS LES GOUTS

poignet

Une fois réalisé, on se rend compte à quel point c’est un gain : de temps, d’argent et pour nos cheveux ! J’ai déjà repéré mes prochains élastiques sur alittlemercerie (où vous en trouvez pour 60centimes le mètre et plus ou moins 2€ de frais de livraison). C’est tout de suite très rentable, on peut en faire la collection : le hair-tie ne revient qu’à quelques centimes et on est quasi-sûr de voir personne porter les mêmes.

Si tu as regardé ce mini-tutoriel et que tu as réalisé tes propres hair-tie (ou que tu prévois de le faire), pleaaase, montres les moi 😀 Sinon, dis-moi ce que tu en as pensé, même si ça t’a déplu, toutes les critiques sont constructives !

Des bisous ❤

Publicités

Révolution capillaire : Une belle crinière ça passe aussi par de bons chouchous

Nous sommes toutes, du moins la majorité, à être à la quête de beaux cheveux et de solutions pour que ceux-ci soient moins fourchus, plus brillants et toujours plus longs. Les chouchous, on en parle pas souvent et pourtant ils ne sont pas à négliger. La cause de cheveux cassants peut être et est souvent, l’élastique. Il y a bien sûr d’autres raisons qui peuvent expliquer que les cheveux cassent, comme l’utilisation d’une mauvaise brosse, mais ne nous égarons pas 🙂 Je vous ai dégoté des chouchous deux-en-un et je suis quasiment sure que vous allez vite craquer !

Twistband hair tie

En cherchant à dépenser mes points accumulés sur Birchbox, j’ai découvert ça : les hair-tie de Twistband. Les commentaires ne m’ont pas inspiré confiance mais j’ai fondu pour le côté mignon. Ces chouchous sont vendus généralement par 3 pour la somme (non non pas modique) de 6€, 2€ le chouchou à l’unité.

Ces chouchous valent leur prix, voilà pourquoi :

moicheveux

Fini les demarcations

Que les cheveux soient lisses ou ondulés, quand ils sont attachés pour une longue durée, le chouchou ne les laissent pas indemnes. C’est le problème du chouchou classique, il laisse une démarcation, comme un pli et ce n’est pas le cas des hair-tie de Twistband. Je peux m’attacher les cheveux, je sais qu’avec les élastiques de Twistband, il n’y aura pas de différence entre le avant et le après et surtout mes cheveux ne seront pas fragilisés ni cassés.

chignon1

Disparu le mal de crane

A la fin de la journée, après un chignon ou une couette portée toute la journée, quel soulagement de se détacher les cheveux ! J’ai souvent eu des maux de têtes à cause d’un chouchou qui me serrait trop les cheveux mais depuis que j’ai investi dans les hair-tie, je n’ai plus aucune douleur. Ces chouchous sont en tissu, ils sont suffisamment élastiques pour tenir la crinière en place et ils ne font pas mal ! INCOGNITO

IMG_7003

Bienvenu au chouchou-bracelet

Ce que j’adore avec ces chouchous, c’est que je peux les mettre au poignet sans que ça me coupe la circulation. Ils se détendent assez vite mais tiennent toujours aussi bien les cheveux. Ils existent avec pleins de motifs différents donc on peut les accorder avec l’esprit de notre tenue. J’ai opté pour les pailletés mais il y’en a aussi avec des ancres de bateau par exemple (les prochains à mon poignet).

Conclusion,

Ces élastiques coûtent assez cher mais comme lorsqu’ils ne sont pas sur nos cheveux, ils sont sur nos poignets, on ne les perd pas. Un chouchou Twistband me fait deux mois plus ou moins (c’est à dire jusqu’à ce que je ne le retrouve plus) et bien qu’il se détende, il exerce toujours bien son rôle d’attache cheveux. Vous pouvez les trouver sur le shop de Birchbox en promotion jusqu’au 4 août, sur le site de la marque (je vous déconseille de commander via ce site, les frais de port rendent ça très peu rentable!) ou bien même en copie et en gros lot sur Aliexpress. Ils s’achètent aussi par 6 à Primark pour 1,5€ à peine. Et pour les plus créatifs, c’est possible de les fabrique soi-même, ce sera d’ailleurs sûrement un prochain sujet d’article !

* Tu peux maintenant trouver mon tutoriel pour réaliser tes propres hair-tie en moins d’une minute ici

Dites-moi si l’article vous a plu, si ça vous a convaincu et si vous connaissiez déjà, n’hésitez pas à me faire part de votre avis,

Des bisous ❤

Tout ce qu’il ne faut PAS faire pour avoir une belle peau

Observez la négation : On parle souvent de ce qu’il faut faire pour une belle peau, des produits à utiliser, de la fréquence des masques qu’il faut faire, de l’alimentation équilibré qu’on doit adopter mais on oublie de regarder et d’essayer de comprendre l’origine des imperfections qui surgissent et parfois stagnent sur nos visages. On dit souvent mieux vaut prévenir que guérir, le but de cet article est là, un petit récapitulatif de tout ce qu’il faut éviter pour que des petits boutons naissent, grandissent et se reproduisent.

large

1. Ne pas se percer les boutons, ce n’est pas qu’un mythe

Alors ça c’est le classique, je vous apprend rien et je sais qu’au fond on ne peut pas s’empêcher de les percer. Personne n’a envie de sortir avec un spot sur le visage mais à choisir, ne vaut-il pas mieux le laisser fleurir une journée et puis le voir disparaître rapidement plutôt que de le percer, de déplacer le microbe ailleurs sur le visage, que naissent d’autres boutons et que ça ne s’arrête pas ? (oui les boutons forment de grandes familles lol). Percer un bouton c’est répandre le microbe et donc s’en créer un nouveau.

2. Et si jamais t’en prends l’envie

Saches qu’en plus de proliférer le bouton en le perçant tu risques d’avoir une cicatrice mais si jamais tu ne parviens pas à résister à la vue d’un bouton, n’oublies pas de le faire avec des mains propres. Le mieux à faire c’est de se couvrir les mains de gants ou mouchoirs et de percer à travers. Ensuite, on désinfecte pour tuer la bactérie.

3. Désincruster les pores oui, mais pas les boutons

J’ai appris il n’y a pas longtemps, après des années d’erreur, que lorsqu’on fait un gommage, il ne faut pas passer sur les zones à boutons. Les grains contenus dans le gommage vont eux aussi libérer et répandre les microbes et de nouveaux boutons vont apparaître. Un bouton, il faut le laisser tranquille pour qu’il parte.

4. Se nettoyer la peau mais pas trop

On nous conseille des gommages, des masques et tout un tralala mais nettoyer trop souvent sa peau c’est l’agresser et elle sait se défendre. A trop nettoyer sa peau, on la décape, la fragilise et en réaction celle-ci s’irrite et la production de sébum s’intensifie, c’est comme ça qu’elle se protège. Alors une fois le matin, une autre le soir et puis le reste du temps, on la laisse vivre.

5. Ne pas se demaquiller

Rien de nouveau, c’est sûr, pour moi c’est une routine récente. Je ne me maquille pas beaucoup mais quand je le faisais, j’avais toujours la flemme de le faire. Maintenant je ne peux pas m’endormir sans me démaquiller (les yeux tout collés au réveil, les cils qui s’effritent à cause du mascara de la veille, tu connais?). La peau a besoin de respirer, et laisser le maquillage, c’est comme l’étouffer en obstruant les pores.

6. Ne pas se protéger du soleil

Contrairement à ce que laisse croire l’été, le soleil n’aide pas à la disparition des boutons, il les sèche certes mais la disparition n’est que temporaire. Quand les rayons sont de retour, la peau s’épaissit et le sébum est « bloqué » et à l’arrivée de l’automne, l’excès de sébum est libéré, et les boutons aussi. Une petite protection solaire évitera que la peau ne stocke trop de sébum.

7. Se sécher le visage, avec tendresse

Prendre une serviette et se frotter le visage, ça l’irrite, c’est un petit détail mais un détail qui fait la différence. Il vaut mieux tapoter la serviette sur le visage, la peau appréciera mieux.

8. Dormir comme un bébé avec une taie d’oreiller propre

Même si le visage est nettoyé, démaquillé, hydraté, si celui-ci passe sa nuit sur une taie d’oreiller qui a plus d’une semaine d’utilisation, il sera attaqué par les microbes. Il faut penser à changer sa taie d’oreiller assez régulièrement, dans l’idéal, une fois par semaine.

9. Se triturer le visage, c’est pas une bonne idée

Depuis tout petit, on nous répète de se laver les mains, et on a raison. Ca permet d’éviter une grippe ou tout autre virus, et d’éliminer les microbes qui aimeraient bien s’installer sur le visage. La pollution nous pourrit déjà la peau alors ne favorisons pas l’apparition de boutons avec nos mains qui transportent des millions de microbes.

10. Le téléphone, un nid de bacteries

Lui aussi, le téléphone, héberge un nombre inimaginable de bactéries. Le mieux, si c’est possible, c’est de ne pas le coller à l’oreille, il faut un périmètre de sécurité entre le téléphone et le visage 🙂

Ca fait beaucoup, je sais, je n’applique que 6 des conseils que je donne mais je me promet de mettre en oeuvre les quatre autres et on verra bien que ça s’améliorera. Ce sont des petites habitudes à prendre ou à éviter et qui éviteront de dépenser des fortunes dans des produits qui ne fonctionneront peut être pas. Et toi tu appliques déjà certains de ces conseils ? Est-ce qu’il y’en a que tu ne connaissais pas ? Dis-moi tout !

DES BISOUS ❤